Archives de catégorie : Parutions

Parution de l’ouvrage de Nicole Mathieu. Les relations villes/campagnes. Histoire d’une question politique et scientifique.

Parution de l’ouvrage :

Nicole Mathieu. Les relations villes/campagnes. Histoire d’une question politique et scientifique, Paris, L’Harmattan, collections logiques sociales, 2017

Pourquoi revisiter la vieille question des relations villes campagnes alors que celle-ci suscite le plus souvent l’indifférence du politique comme de la plupart des scientifiques qui la considère obsolète et ce, malgré l’effort récurrent des ruraux pour dénoncer leur existence d’« oubliés » ? Tel est l’enjeu de cette sélection d’articles de Nicole Mathieu : faire partager au lecteur l’intérêt heuristique qu’il y a à interroger, au fil du temps, ce qui fait distinction entre le rural et l’urbain dans les représentations sociales comme dans les faits ; l’intérêt aussi de se demander comment sont estimées et qualifiées leurs relations.

Pour en savoir plus :

LES RELATIONS VILLES CAMPAGNES

Parution de l’ouvrage de Pablo F. Luna : El tránsito de la Buenamuerte por Lima: auge y declive de una orden religiosa azucarera

Chers collègues, chers amis,

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution de mon ouvrage :

Luna, Pablo F., El tránsito de la Buenamuerte por Lima: auge y declive de una orden religiosa azucarera, siglos XVIII y XIX, Madrid/Frankfurt, Iberoamericana/Vervuert, 2017, 422 p.

Il est possible de consulter la table de matières et l’introduction sur :

https://www.iberoamericana-vervuert.es/FichaLibro.aspx?P1=109702

On peut également y faire les commandes.

Avec mes salutations amicales,

Parution du n° 75 de la revue Critique internationale « La gouvernementalité rurale dans les pays du Sud »

Madame, Monsieur,

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution du n° 75 de Critique internationale (avril-juin 2017) dont le dossier intitulé « La gouvernementalité rurale dans les pays du Sud » a été coordonné par Jean-Pierre Chauveau (directeur de recherche émérite à l’IRD).

La gouvernementalité rurale dans les pays du Sud

Une abondante littérature explore les liens entre la formation des États, les enjeux fonciers, les migrations en milieu rural et le déclenchement de conflits violents dans les pays du Sud. Bien qu’il ne soit pas indexé à une thématique précise, ce nexus configure un champ de recherche fertile pour les approches « par le bas » (ou processuelles) du changement dans les sociétés agraires contemporaines. Les auteurs parcourent ce champ de tensions multiplexe et hybride en versant chacun au dossier un échantillon de la « gouvernementalité rurale » qui prévaut dans les pays du Sud. Les contributions portent sur la Colombie, l’Afghanistan, le Mexique et la Guyane, et relèvent de disciplines variées : science politique, anthropologie, droit, géographie.

Ouvrage : Moriceau et Madeline (éds), « Les petites gens de la terre. Paysans, ouvriers et domestiques (Moyen Age – XXIe siècle) »

Vient de paraître : Moriceau, J.M., Madeline, Ph., (éd), Les petites gens de la terre. Paysans, ouvriers et domestiques (Moyen Âge – XXI° siècle), Caen, Presses universitaires de Caen/MRSH, 2017, pp. 193-206.
Plus d’information

Avec notamment un chapitre de Nicole Mathieu : Mathieu, N., 2017. Claudius Descours (1936-2006) : un « petit paysan-travailleur » de la Nièvre, in Moriceau, J.M., Madeline, Ph., (éd), Les petites gens de la terre. Paysans, ouvriers et domestiques (Moyen Âge – XXI° siècle), Caen, Presses universitaires de Caen/MRSH, pp. 193-206.

Ouvrage : « Contester l’Europe agricole. La confédération à l’épreuve de la PAC » d’Élise Roullaud.

CONTESTER L’EUROPE AGRICOLE
La Confédération paysanne
à l’épreuve de la PAC

Élise Roullaud

2017 – 232 p. – 18 €
ISBN : 978-2-7297-0915-0
en librairie le 13 avril

L’Europe est-elle un espace de représentation et d’action politique incontournable ? En prenant pour objet la Confédération paysanne et ses représentants nationaux, cet ouvrage analyse la manière dont un syndicat se saisit (ou non) de l’Europe pour en contester la politique. Grâce à une enquête qui mêle archives, entretiens approfondis, observations sur le terrain et traitement d’un questionnaire, l’auteure invite à une plongée dans le travail de production et de représentation des positionnements syndicaux face à un défi majeur : la politique agricole commune (PAC). En questionnant les conditions sociales du passage à l’Europe, l’étude déploie aussi une sociologie de l’européanisation et bat en brèche la fausse évidence d’une scène ouverte à la défense de tous les intérêts et s’imposant comme nouvelle opportunité politique. L’Europe n’est toutefois pas sans effet sur l’organisation syndicale : les débats internes sur la PAC révèlent les tensions relatives aux modalités d’action ainsi qu’un processus de spécialisation du travail militant.

 

Contester l'Europe agricole

Souscription pour l’ouvrage « Prédateurs et résistants : appropriation et réappropriation de la terre et des ressources naturelles (16e-20e siècles) » sous la direction de Pablo F. Luna et Miccolo Mignemi

Les Éditions Syllepse viennent d’ouvrir la souscription pour l’ouvrage :
Prédateurs et résistants : Appropriation et réappropriation de la terre et des ressources naturelles (16e-20e siècles), sous la direction de Pablo F. Luna et de Niccolò Mignemi.

Ce livre réunit les communications de la rencontre de Gérone 2015 (Congrès de l’European rural history organisation, Eurho 2015).

La sortie en est programmée pour avril 2017. Prix : 25 €.
En couverture, une photographie de l’Oklahoma Land rush de 1893. Le bulletin de souscription de même que la présentation de l’ouvrage peuvent être téléchargés sur :
http://erhimor.ehess.fr/index.php?1587

Parution de l’ouvrage « Ruralité, nature et environnement. Entre savoirs et imaginaires ».

Parution de l’ouvrage : Ruralité, nature et environnement. Entre savoirs et imaginaires, sous la direction de Philippe Hamman, érès poche.

En librairie – En savoir plus

L’ouvrage offre un état des lieux, à la fois large et synthétique, rétrospectif, d’actualité et prospectif, des rapports complexes entre rural, environnement et nature en promouvant un regard ancré dans les sciences sociales dont la sociologie et la géographie sociale.

L’ouvrage remet en question aussi bien une vision passéiste du rural (vu en soi comme conservatoire de traditions, de la nature, etc.) que la tentation de fin de l’histoire où le rural serait dissout dans un urbain généralisé. Il renouvelle ainsi conjointement les études rurales et d’environnement françaises à l’heure des appels au « développement durable ».