Terres à vendre : un livre, une exposition / par TerraProject

© Pietro Paolini_TerraProject_PictureTank

© Pietro Paolini_TerraProject_PictureTank

Une lutte globale pour le contrôle des terres

Terres à vendre est le résultat de deux ans de travail de quatre photographes du collectif TerraProject, de 2012 à 2013, pour comprendre et représenter les acteurs et les forces en présences dans ce phénomène global.


C’est un voyage photographique qui passe par le Brésil, Dubaï, l’Ethiopie, Madagascar, Indonésie, Philippines et l’Ukraine, avec l’objectif de documenter un phénomène que certains considèrent comme du néocolonialisme, et d’autres comme une chance pour le développement : l’accaparement des terres agricoles et l’accélération des investissements dans l’agriculture industrielle.
Le travail se concentre sur les impacts de la récente crise alimentaire de 2008 et leurs effets, sur les stratégies des gouvernements et du secteur privé. Pour assurer leurs approvisionnements, les pays dépendants des importations pour satisfaire leur propre demande agricole, se sont lancés dans l’achat ou la location de terres fertiles.

© Simone Donati_TerraProject_PictureTank

© Simone Donati_TerraProject_PictureTank

Les investisseurs privés ont commencé, eux, à envisager la production agricole, qu’elle
soit alimentaire ou énergétique, comme une source de profit nouvelle et en plein essor.
Cette ruée vers les terres fertiles n’a pas été sans conséquences pour les pays
concernés par ce qui est désormais nommé accaparement. Au nombre de celles-ci, les
déplacements de fermiers locaux, perdant l’accès à leurs seules ressources vivrières, et
le remplacement des parcelles familiales par une monoculture intensive qui réduit
d’autant la biodiversité locale.

© Michele Borzoni_TerraProject_PictureTank

© Michele Borzoni_TerraProject_PictureTank

Le florissant marché des agro-carburants a par ailleurs incité à consacrer la terre et
l’eau disponibles à ces cultures non alimentaires. Bien souvent, ces transformations ont
été accompagnées d’un cortège d’impacts environne- mentaux, au premier rang
desquels la déforestation, la pollution et la confiscation des ressources en eau.

© Michele Borzoni_TerraProject_PictureTank

© Michele Borzoni_TerraProject_PictureTank

Qui contrôle la terre? Ceux qui l’ont toujours habitée? Ou ceux qui y investissent
désormais massivement? Qui retirera le bénéfice des productions agricoles ? Ceux qui
cultivent et en vivent directement ? Ou ceux qui pourront les exporter à meilleur prix?

© Rocco Rorandelli_TerraProject_PictureTank

© Rocco Rorandelli_TerraProject_PictureTank

LE LIVRE

Editions Intervalles : à paraître en février 2016
Format : 18 x 24 cm, 160 pages, environ 80 photographies
Papier intérieur : offset, 130 g
Couverture : offset 400 gr Jaquette Kraft (ou papier recyclé) 150gr- 24 x 56 cm, doublée
et pliée horizontalement avec deux grands cartes du monde, une pour les pays qui
achètent et une pour les pays qui vendent.
Version française : 5000 exemplaires / Version anglaise : 1000 exemplaires

Terra project Michele Borzoni PictureTank

© Michele Borzoni_TerraProject_PictureTank

EXPOSITION

Terres à vendre se décline sous forme d’une exposition qui explore deux angles
distincts. Son coeur est constitué d’une série de tirages extraits des sept reportages du
collectif. Ces nouvelles séries photographiques, qui ont été spécialement conçues pour
ce projet, seront montrées pour la première fois en France. Parallèlement, une série de
panneaux supports des infographies majeurs du projet, ainsi que des cartes interactives
sur support numérique, apporteront des compléments d’information de manière
transversale et pédagogique.

© Rocco Rorandelli_TerraProject_PictureTank

© Rocco Rorandelli_TerraProject_PictureTank

LES AUTEURS

Les Photographes : TerraProject

Les photographes de TerraProject forment un collectif italien, fondé en 2006, consacré
à la photographie documentaire et composé de Michele Borzoni, Simone Donati, Pietro
Paolini et Rocco Rorandelli. Figurant parmi les premiers collectifs de photographes en
Italie, TerraProject constitue non seulement une plate-forme de promotion commune
pour ses membres, mais aussi un outil de création et d’expérimentation d’une écriture
commune.
Les travaux du collectif ont été publiés dans les pages des plus importants magazines
internationaux. Ils ont également reçu de prestigieux prix dont le World Press Photo
(2010 et 2012), le Prix Canon (2010) et l’Anthropographia Award for Human Rights
(2011).
http://www.terraproject.net

La journaliste : Cécile Cazenave

Journaliste reporter depuis douze ans, Cécile Cazenave a d’abord fait partie de la
rédaction du magazine de grands reportages Geo avant de devenir freelance. Depuis
six ans, elle consacre son travail aux problématiques liées à l’environnement et au
développement durable. Energie, ressources, pollution, agriculture, développement,
consommation sont au coeur des enquêtes et reportages qu’elle produit régulièrement.
Elle travaille sur ces thématiques pour la presse magazine, Terra Eco, Geo, Ça
m’intéresse et Sciences et avenir notamment.
Elle est fondatrice en 2005 du collectif de journalistes et photographes Le Terrier.

L’équipe de production :

Philippe Deblauwe / Gérant, responsable du projet
Mónica Santos / Commissaire d’exposition & graphiste
Armand de Saint Sauveur / Editeur, Editions Intervalles
Sara Giuliattini / Développement, partenariats, communication
giuliattini.sara(at)gmail.com

© Simone Donati_TerraProject_PictureTank

© Simone Donati_TerraProject_PictureTank