Archives par étiquette : eau

AAC : Doctoriales en sciences sociales de l’eau 2017

Pour leur troisième édition, les doctoriales en sciences sociales de l’eau se tiendront à l’Université de Paris Nanterre les 4 et 5 décembre 2017.

Cet évènement rassemblera des doctorant-e-s quelle que soit leur année d’inscription et des jeunes chercheur-e-s ayant récemment soutenu une thèse en sciences sociales ou humaines, entendues ici au sens large : économie, sociologie, sciences politiques, géographie, sciences de gestion, anthropologie, droit, histoire, histoire de l’art, archéologie, psychologie.

L’objectif est de dresser un panorama des recherches récentes ou en cours et de mettre en réseau les jeunes chercheur-e-s travaillant sur la question de « l’eau », que celle-ci soit pensée comme ressource, service, risque, espace, etc., avec une pluralité d’approches et de questionnements.

Le site dédié, sur lequel les propositions de communication ou de poster doivent être déposées jusqu’au 23 mai inclus, est ouvert à cette adresse : http://reseaup10-doctoriales.u-paris10.fr

Pour tout complément d’information, merci d’écrire à doctorialeseau2017[at]gmail.com

Appel à communication et poster : Doctoriales de l’eau 2017, université Paris Nanterre

Appel à communication et à poster
Doctoriales de l’eau 2017

4-5 décembre 2017
Université Paris Nanterre

Pour leur troisième édition, les doctoriales en sciences sociales de l’eau se tiendront à l’Université de Paris Nanterre. Cet évènement rassemblera des doctorant-e-s quelle que soit leur année d’inscription et des jeunes chercheur-e-s ayant récemment soutenu une thèse en sciences sociales ou humaines, entendues ici au sens large : économie, sociologie, sciences politiques, géographie, sciences de gestion, anthropologie, droit, histoire, histoire de l’art, archéologie, psychologie. L’objectif est de dresser un panorama des recherches récentes ou en cours et de mettre en réseau les jeunes chercheur-e-s travaillant sur la question de « l’eau », que celle-ci soit pensée comme ressource, service, risque, espace, etc., avec une pluralité d’approches et de questionnements.

Continuer la lecture

Prochaine séance du GPP autour de l’ouvrage d’Andrea Zinzani : « The logics of water policies in central Asia », le 19 novembre

La prochaine séance du GPP sera organisée autour de l’ouvrage de notre collègue Andrea Zinzani (Géographe, CNRS, UMR 7528 Mondes Iranien et Indien), paru en 2015 :

THE LOGICS OF WATER POLICIES IN CENTRAL ASIA. THE IWRM IMPLEMENTATION IN UZBEKISTAN AND KAZAKHSTAN

Résumé : Cet ouvrage examine, dans le cadre d’une approche de géographie politique, les logiques de la politique de l’eau en Asie centrale. À partir de l’étude des relations entre le pouvoir politique, les politiques de l’eau et les territoires hydrauliques, l’auteur analyse la mise en œuvre de la Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) – paradigme développé par les organisations internationales depuis les années 1990 –, ainsi que ses logiques, en Ouzbékistan et au Kazakhstan, à l’échelle locale et à celle des bassins-versants. Continuer la lecture

Appel à communication : L’accès à l’eau en Afrique, vers de nouveaux paradigmes ?

La Conférence internationale « L’accès à l’eau en Afrique : vers de nouveaux paradigmes ? Vulnérabilité, exclusion, résiliences et nouvelles solidarités » aura lieu à Paris les 4, 5 et 6 juillet 2016.

Cette conférence est organisée par les Universités de Paris Ouest Nanterre et Paris 8, avec le soutien du CNRS (UMR LADYSS et LAVUE).

Les propositions de communication doivent être envoyées avant le 30 septembre 2015. Pour plus d’informations et l’appel à communication, consulter le site Internet.

Sortie du film « Gabès Labess » de Habib Ayeb

« Gabès Labess » (Tout va bien à Gabès), réalisé par Habib Ayeb.

Ce film documentaire dresse un portrait de l’oasis de Gabès, au sud de la Tunisie, à partir d’entretiens avec plusieurs paysans et habitants, afin d’alerter et documenter la dégradation de cette oasis littorale et de son agriculture paysanne.

GABES_LABESS_AFFICHE

Synopsis :

قابس لاباس:
« قابس لاباس » (كل شيء على ما يرام في قابس) يسائل النماذج الحالية للتنمية عبر التركيز علي واحة قابس، الواحة الساحلية الوحيدة بالعالم. ما كانت تعرف يوما ما ب »جنة الدنيا » تحولت الان إلى كارثة اقتصادية واجتماعية وبيئية عبر انشاء مركب صناعي كيميائي في سبعينات القرن العشرين, حرم المزارعين المحليين من المياه، والأراضي الصالحة للزراعة، والرفاهية الاقتصادية والكرامة الشخصية. المقابلات مع سكان قابس تظهر الصعوبات والتحديات العديدة التي يتعرضون لها: تلوث الماء والهواء والأرض والبحر، تناقص الاراضي الصالحة للزراعة والموارد المائية، زيادة الأمراض الخطيرة (هشاشة العظام والسرطان والحساسية)، والانقراض المتسارع لتراث بيئي واجتماعي استثنائي. « قابس لاباس » هو صرخة إنذار، ودعوة للعمل قبل فوات الأوان

Gabès Labess :
« Gabès Labess » (Tout va bien à Gabès) questionne les modèles actuels de développement en mettant l’accent sur ​​l’oasis de Gabès, la seule oasis côtières dans le monde. Ce qui était autrefois considéré comme «le paradis du monde» a été transformée en une catastrophe économique, sociale et écologique, par la construction, dans les années 1970, d’un complexe industriel chimique qui a privé les agriculteurs locaux de leur eau, de leurs terres arables, de leur bien-être économique et de leur dignité. Des entretiens avec des habitants de Gabès témoignent des multiples difficultés et problèmes auxquels ils sont exposés : pollution de l’eau, de l’air, des terres et de la mer; réduction des terres arables et des ressources en eau ; augmentation de maladies graves (ostéoporose, les cancers, les allergies), et progressive extinction d’un patrimoine social et écologique exceptionnel. « Gabès Labess » est un cri d’alarme, un appel à agir avant qu’il ne soit trop tard …

Gabes Labess:
“Gabes Labess” (All is well in Gabes) questions current development models by focusing on the Oasis of Gabes, the only coastal oasis in the world. What was once considered « The Paradise of the World » has been transformed into an economic, social, and ecological catastrophe by the construction, in the 1970s, of an industrial chemical complex that has deprived local farmers of their water, arable land, economic well-being, and personal dignity. On site interviews testify to the multiple difficulties and problems to which residents are exposed: air, soil, sea, and ground water pollution; reduction of arable land and water resources; increase of serious diseases (osteoporosis, cancers, allergies); and the gradual extinction of an exceptional social and ecological heritage. “Gabes Labess” is a cry of alarm, a call to act before it is too late…