Archives par étiquette : Tunisie

Soutenance de la thèse de Mathilde Fautras « La terre entre racines, épargnes et spéculations. Appropriations foncières et recompositions de l’espace rural à Regueb (Tunisie), le 5 décembre 2016 à 14h30, Université Paris Ouest, salle A406

« Des paroles dans le vent » : un reportage en ligne sur les agriculteurs de la région de Siliana (Tunisie)

À Voir :

Jérémie Poiroux, journaliste et réalisateur, a publié un reportage en Tunisie intitulé « Des paroles dans le vent« . Il aborde les enjeux et préoccupations des agriculteurs de la région de Makthar, Siliana (Tunisie), en allant « à la rencontre de ceux qui ne jurent que par la terre ».
Ce reportage richement illustré, réalisé en octobre 2014 avec Hélène Aury, est consultable en ligne.

 

Projection de documentaires sur les paysanneries – Univ. Paris 8, le 27 mai 2015

Dans le cadre du séminaire « Les révolutions en Tunisie et en Égypte : et si on parlait d’autres choses ? » organisé par Habib Ayeb, Vincent Battesti et François Ireton à l’université Paris 8 – Saint Denis, plusieurs documentaires traitant des espaces ruraux et des paysanneries seront projetés lors des journées de clôture :

Le 27 mai 2015 :

– 10h30 : Mezzouna, après la chute
Un film de Romain André, Élisa Le Briand, Anna Saint-Araille et Saber Zammouri, 85 min, 2014.
Synopsis : « Juin 2011, six mois après la chute du dictateur, à Mezzouna, petite ville des régions intérieures de la Tunisie, la vie semble déjà reprendre son cours normal. Après les feux de la révolte, quand se fanent l’intensité et l’unanimité du soulèvement, comment continuer ? Comment poursuivre les promesses qu’un souffle révolutionnaire a laissé entrevoir ? »

Continuer la lecture

A lire : « La recherche agricole tunisienne à la dérive », par Mohamed Elloumi

« La Tunisie souffre d’une absence totale de réflexion sur les orientations stratégiques pour le secteur agricole en général et pour la recherche agronomique en particulier. »

Un article de Mohamed Elloumi, chercheur à l’Institut national de la recherche agronomique de Tunisie, à lire sur le site de Kapitalis.

Compte-rendu des journées intergénérationnelles 2014

Préparées grâce au concours de jeunes docteurs et de doctorants, ces journées constituent un moment de comparaison et d’interaction entre différentes générations de chercheurs abordant des problématiques liées aux petites paysanneries dans divers espaces géographiques et périodes historiques et selon des approches et des niveaux d’observation variés.

La première journée a été amorcée par la participation de Marianne Cohen, bio-géographe, qui à partir de son parcours de recherches a relancé le débat sur la question de la « petitesse » de la paysannerie dans les différents contextes géographiques où elle a travaillé. Le débat a notamment porté sur la relation taille de l’exploitation / pluriactivité qui pourrait définir ou non la petite paysannerie, mais aussi le rapport au foncier de la paysannerie et enfin l’impact des pratiques ancestrales sur la durabilité des sols.
Partant d’une question centrale qu’est : En quoi les caractères de la petite paysannerie aident-ils à comprendre les milieux et les écosystèmes?, elle a mis en évidence l’impact des pratiques de la petite paysannerie sur le milieu naturel et les logiques et les représentations sous-jacentes à ces pratiques.
A travers les projets de recherches qu’elle a menés (France, Andalousie, Nordeste au Brésil), elle également ressorti les stratégies spécifiques des milieux et des ressources que les différentes catégories d’agriculteurs avaient développées et l’impact de l’importance de la logique familiale sur la gestion durable des terres.
Partant du principe environnemental de l’impact des petites paysanneries sur le milieu naturel, elle a reposé la question du développement durable à partir d’une catégorie d’acteurs.

Continuer la lecture

Sortie du film « Gabès Labess » de Habib Ayeb

« Gabès Labess » (Tout va bien à Gabès), réalisé par Habib Ayeb.

Ce film documentaire dresse un portrait de l’oasis de Gabès, au sud de la Tunisie, à partir d’entretiens avec plusieurs paysans et habitants, afin d’alerter et documenter la dégradation de cette oasis littorale et de son agriculture paysanne.

GABES_LABESS_AFFICHE

Synopsis :

قابس لاباس:
« قابس لاباس » (كل شيء على ما يرام في قابس) يسائل النماذج الحالية للتنمية عبر التركيز علي واحة قابس، الواحة الساحلية الوحيدة بالعالم. ما كانت تعرف يوما ما ب »جنة الدنيا » تحولت الان إلى كارثة اقتصادية واجتماعية وبيئية عبر انشاء مركب صناعي كيميائي في سبعينات القرن العشرين, حرم المزارعين المحليين من المياه، والأراضي الصالحة للزراعة، والرفاهية الاقتصادية والكرامة الشخصية. المقابلات مع سكان قابس تظهر الصعوبات والتحديات العديدة التي يتعرضون لها: تلوث الماء والهواء والأرض والبحر، تناقص الاراضي الصالحة للزراعة والموارد المائية، زيادة الأمراض الخطيرة (هشاشة العظام والسرطان والحساسية)، والانقراض المتسارع لتراث بيئي واجتماعي استثنائي. « قابس لاباس » هو صرخة إنذار، ودعوة للعمل قبل فوات الأوان

Gabès Labess :
« Gabès Labess » (Tout va bien à Gabès) questionne les modèles actuels de développement en mettant l’accent sur ​​l’oasis de Gabès, la seule oasis côtières dans le monde. Ce qui était autrefois considéré comme «le paradis du monde» a été transformée en une catastrophe économique, sociale et écologique, par la construction, dans les années 1970, d’un complexe industriel chimique qui a privé les agriculteurs locaux de leur eau, de leurs terres arables, de leur bien-être économique et de leur dignité. Des entretiens avec des habitants de Gabès témoignent des multiples difficultés et problèmes auxquels ils sont exposés : pollution de l’eau, de l’air, des terres et de la mer; réduction des terres arables et des ressources en eau ; augmentation de maladies graves (ostéoporose, les cancers, les allergies), et progressive extinction d’un patrimoine social et écologique exceptionnel. « Gabès Labess » est un cri d’alarme, un appel à agir avant qu’il ne soit trop tard …

Gabes Labess:
“Gabes Labess” (All is well in Gabes) questions current development models by focusing on the Oasis of Gabes, the only coastal oasis in the world. What was once considered « The Paradise of the World » has been transformed into an economic, social, and ecological catastrophe by the construction, in the 1970s, of an industrial chemical complex that has deprived local farmers of their water, arable land, economic well-being, and personal dignity. On site interviews testify to the multiple difficulties and problems to which residents are exposed: air, soil, sea, and ground water pollution; reduction of arable land and water resources; increase of serious diseases (osteoporosis, cancers, allergies); and the gradual extinction of an exceptional social and ecological heritage. “Gabes Labess” is a cry of alarm, a call to act before it is too late…

Compte-rendu des 3e journées Nord-Sud « Petites paysanneries : nommer, situer, contextualiser »

Dans le cadre des séminaires qu’il anime, le groupe Petites Paysanneries a organisé la troisième édition des Journées d’études Nord/Sud à Tunis, en novembre 2013. Comme les précédentes, ces journées ont été consacrées aux questions de méthode et d’appréhension des petites paysanneries, autour du triptyque « nommer, situer, contextualiser ». Il s’agissait de poursuivre l’identification et la définition – déjà engagée lors de rencontres antérieures – des petites paysanneries, dans leur configurations socio-spatiales et environnementales, selon différents paradigmes, outils, échelles d’observation et perspectives temporelles et immatérielles.

Continuer la lecture

3e journées  » Petites Paysanneries : Nommer, situer, contextualiser  » 19-22 nov 2013, Tunis

3es JOURNÉES PETITES PAYSANNERIES NORD/SUD
« PETITES PAYSANNERIES : NOMMER, SITUER, CONTEXTUALISER »
Hôtel Ariha, Tunis, 19-22 novembre 2013

En l’honneur de Habib Attia

Avec l’aimable participation de l’Institut national de recherche agronomique de Tunis

Les « journées petites paysanneries » de 2011 et 2012, marquant la naissance du Groupe Petites Paysanneries, ont été consacrées aux questions de méthodes, conformément à un principe fondateur du groupe et en consonance avec un axe privilégié de ses préoccupations scientifiques.

Continuer la lecture

Les (petites) paysanneries dans des contextes de mouvement-crise, 9 octobre 2013

La prochaine séance du « Groupe Petites Paysanneries » aura lieu la journée du Mercredi 09 octobre 2013 (9h30-17h) au LADYSS, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, 200 avenue de la République, 92001 Nanterre, bâtiment T, RDC, salle R11.

Continuer la lecture

Journées d’études pluridisciplinaires « Regards croisés sur les petites paysanneries au nord et au sud de la Méditerranée : questions de méthodes (II) », 14-16 novembre 2012

Programme

Chaque module horaire comprend deux interventions à la suite de 20 minutes chacune et un débat de 25 minutes.

Mercredi 14 novembre 2012

14h00

  • Mot d’accueil de Jean-Paul Billaud, directeur de recherche CNRS, directeur du laboratoire LADYSS-CNRS
  • Présentation du Groupe et des journées d’étude, Michel Streith, anthropologue, CNRS-LAPSCO et Mohamed Raouf Saïdi, sociologue, associé LADYSS

Continuer la lecture